24 novembre 2006

La pollution à Pékin...

Benjamin Guinot, jeune chercheur CNRS spécialiste des questions de pollution de l'air, a passé 4 ans à bosser une thèse sur "La qualité de l'air à Pékin" pour terminer par 6 mois de vélo traversant 14 pays et parcourant seul 1400 km !

Arrivé deux jours plus tôt dans la capitale chinoise, je l'ai rencontré, fraîchement arrivé au bout de son périple Bicyclair, pour une bouffée d'oxygène ;-)

brouillardPékin est une ville polluée, on a souvent l'impression qu'il ne fait pas beau, et qu'un brouillard suspect flotte sur la ville, alors qu'à quelques km le ciel est bleu... La plupart des mégalopoles des pays émergents doivent faire face au problème de la pollution, aussi responsable du réchauffement climatique : développement urbain rapide, usage domestique du charbon, industries périphériques, circulation automobile grandissante etc. Cette pollution, au delà de l'émission de gaz, est caractérisée par une concentration des particules (principalement du "carbone suie")...dont l'impact sur le climat régional influe notamment sur l'agriculture puisque la condensation de l'humidité dans l'air (dû au particules de suie) provoque un défaut de précipitation ! 

Pékin, n°1 de la pollution dans le monde, bénéficie de quelques "atouts" : la ville récupère tous les "déchets" de l'activité humaine et industrielle de la plaine du nord de Chine, poussée par les vents du sud-est jusque sur la capitale et arrêtée par les montagnes de l'ouest ; l'humidité et la chaleur estivale accentue le phénomène de pollution (par photochimie) ; l'hiver rigoureux n'est pas un moment de répit pour autant puisque beaucoup des habitants se chauffent alors au charbon ; enfin elle est ensablée au printemps par les vents du nord qui balayent le désert de Gobi.

Ce n'est qu'en l'an 2000 qu'il y a une prise de conscience chinoise, puis la perspective des JO a - encore une fois - accélérée les choses. L'utilisation de charbon sans souffre, et la fermeture de plusieurs restaurants qui fonctionnaient encore au charbon, ont été annoncées, mais difficile de savoir si ces décisions ont été réellement généralisées... pollution_ChineEn revanche, les occidentaux ont des leçons a tirer des Chinois : les transports public de Pékin sont entièrement éléctriques (!), et les pékinois sont par tradition des adeptes du vélo... (et on voit de nombreux vélos éléctriques, pourtant quasi inexistants en France par exemple)

Malheureusement, la population dans la capitale augmente... avec, la consommation d'énergies, la construction d'habitats, et le nombre de voitures.

Benjamin Guinot expert sur le sujet, après avoir étudié à Paris, puis à Pékin, les problèmes et détails de la qualité de l'air, a voulu savoir ce qu'il en était entre ces deux villes. Bien entendu il fallait faire ça bien, donc "écolo", d'où le vélo ! Pas vraiment passionné par ce sport, qui n'est d'ordinaire même pas un de ses loisirs, il a passé 6 mois avec son moyen de transport, seul, passant les frontières et les cols...

Il a donc rejoint la prochaine ville hôte des JO où il va travailler pour le compte d'une société française avec l'Agence de surveillance de la qualité de l'air de Pékin : coopération franco-chinoise pour optimiser les instruments de mesures, et surtout de prévisions, des indices de pollution ! (il paraît que les Français sont forts) La ville pourra donc d'ici 2008 anticiper les "journées noires" et prendre en fonction les mesures nécessaires pour contrôler la pollution. Ex : limiter la circulation, réduction de l'activité de certaines usines périphériques etc.

Enfin, même si aujourd'hui les Chinois n'ont pas (encore) les moyens de fabriquer et/ou financer des filtres (comme au Havre), ou de nouvelles énergies "propres" à l'échelle du pays, leur croissance soutenue devrait bientôt le leur permettre... Ce genre de problème lié au développement économique rapide devrait se réguler normalement, par les lois du marché (!) : intérêt des investisseurs étrangers, course à l'innovation, rattrapage technologique etc.

On respire...

Posté par cam7133 à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La pollution à Pékin...

Nouveau commentaire